photomobiles-o_edited.png

RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES #04 - 2021

REGARDER

CTMYO-GH.jpg

Can't take my eyes off you Milena

Hervé Dez & Pablo Fernandez

Galerie Hautaise - Hauteville-sur-Mer

30.10 > 12.11.2021

Quel récit collectif transmettre ? A partir de quels documents photographiques ? Parcours en 3 chapitres en ex-Yougoslavie. 

 

Quelle image donner à une ville minière et industrielle de Serbie qui a vécu les transitions de l’après-guerre?

 Il y a 30 ans, à l’été 1991, débutait la guerre en Croatie. 10 ans après la fin de ce conflit armé qui signa l’éclatement de la Yougoslavie, les photographes Hervé Dez et Pablo Fernandez  se rendent à Bor, ville industrielle de Serbie et participent à plusieurs expositions et résidences artistiques. De 2003 à 2012, sous l’impulsion de Dragan Stojmenovic de la Bibliothèque Populaire de Bor, ils s’associent au projet de (re)documenter et de (re)présenter cette ville multiculturelle à ses habitants, après tant d’années d’épuisement collectif. 

L’exposition Can’t take my eyes off you Milena est une plongée dans la ville, dans ses archives photographiques (issues de la bibliothèque de Bor), mais aussi au plus près des habitants à travers une vidéo « Mi smo Bor » (Nous sommes Bor) ainsi que dans les annotations laissées sur un carnet de photos (« Melankolija srece »).

 

Que reste t-il dans nos mémoires de spectateurs du surgissement de l’événement qu’a été cette guerre « au cœur de l’Europe » ? 

(Tirages réalisés à partir de captures de vidéo des JT de 1991 à 1999 sur les guerres yougoslaves )

 

Enfin, que reste t-il de la mémoire des victimes ? Des pièces à conviction ?

( Tirages réalisés à partir des comptes rendus des procès du Tribunal international de la Haye pour les conflits yougoslaves, des documents photographiques versés au titre de pièces à conviction et de captures d’images d’un reportage sur le camp d’Omarska en Bosnie diffusé par France 3 en août 1992 - Images réalisées  par Y. Williams  pour ITN ).

 

Cette exposition a reçu le soutien de la Région Normandie.

EC-RED-DE2.jpg

Red

Emma Case

Galerie Hautaise - Hauteville-sur-Mer

12.11 > 28.11.2021

Notre sentiment d’appartenance et nos affinités façonnent l’être humain que nous sommes. Nos souvenirs familiaux, amicaux, notre culture et nos expériences contribuent à définir notre identité, la façon dont nous percevons le monde qui nous entoure tout autant que nous-mêmes.

 

Emma Case nous présente RED, des archives qui célèbrent la fierté et la gloire de faire partie de la grande famille du FC Liverpool. Les portraits, les photographies et la collecte des souvenirs inédits et personnels ont été réalisés avec la collaboration des supporters du club. 

 

Ces objets et souvenirs sont les témoins intarissables de la générosité et de la nature éphémère de l’esprit humain. Transmis par ces fans de foot, ils nous conduisent au plus près du sentiment de passion et de dévotion lié à l’idée « d’être un RED ».

 

Emma Case a grandi avec le football. De 1975 à 1981, son père, Jimmy Case, fut membre de ce qui semblait alors être l’équipe la plus talentueuse de l’histoire du football moderne anglais, celle de Liverpool. Emma n’avait que 6 mois lorsque sa famille a déménagé dans le sud de l’Angleterre. Devenue adulte, elle a souhaité se reconnecter avec l’histoire et les racines de sa famille. Elle est revenue à Anfield, son foyer émotionnel et géographique.

 

Nos photographies, nos objets, nos histoires racontent en creux qui nous sommes. Notre énergie se nourrit de l’évocation des souvenirs et c’est ce point précis qui intéresse Emma Case.  Comment sont-ils préservés ? Comment sont-ils transmis et partagés ? Que disent-ils de nous et comment contribuent-ils à notre identité ?

 

« Ce passé des supporters m’aide à comprendre qui je suis. Il me relie à un temps dont je n’ai aucun souvenir personnel, une époque, celle de mes parents, une ville où je suis née et qui a façonné la personne que je suis devenue. Notre héritage dépasse la simple génétique. »

 

Le projet RED a été réalisé avec le soutien de l’Open Eye Gallery de Liverpool.

La production de cette exposition a été soutenue par le Conseil Départemental de la Manche et la Communauté de Commune Coutances Mer & Bocage.

MS-MD-DE.jpg

S'INITIER

IMG_2099.jpg

PARTAGER, DISCUTER

IMG_0182.heic

Mémoires sensibles

Mélanie Dornier

Galerie Hautaise - Hauteville-sur-Mer

12.11 > 28.11.2021

« Mémoires sensibles » est le fruit d’une résidence artistique Culture Santé (DRAC et ARS Normandie) produite par le Centre Régional d’Art Contemporain, les 2 Angles et cinq EHPAD du Groupement Hospitalier de Territoire des Collines Normandes (Flers) en 2020-2021. Le projet a permis à la photographe-auteure de nourrir son questionnement sur l’identité de territoire. 

 

Dans l’intimité des chambres, la question de « comment s’était avant » a été posée. 42 résidents volontaires ont ouvert leur porte et pris le temps d’échanger. Ce fut de belles rencontres, pleines de partages et d’émotions qui ont permis ce collectage visuel et textuel. La photographie s’est faite naturellement au fil des mots et dans la déambulation des lieux. 

 

A l’issu du projet, un objet édité a été réalisé par l’artiste et la graphiste Julie Gallet en mélangeant textes et photographies.

 

La production de cette exposition a été soutenue par le Conseil Départemental de la Manche et la Communauté de Commune Coutances Mer & Bocage.

Atelier « cadres»

Stefano Buda

Espace Public Numérique - Hauteville-sur-Mer

13.11.2021

 

A partir des exemples de cadres fabriquées par Stefano, les participants apprennent à fabriquer un cadre sur mesure.

Conférence sur la photographie sociale britannique

Karine Chambefort-Kay (Université Paris-Créteil)

Espace Public Numérique - Hauteville-sur-Mer

12.11.2021

Une conférence sur les différentes courant de la photographie sociale britannique à travers les époques.