PHOTOMOBILES  / RENCONTRES PHOTOGRAPHIQUES #04

Galerie Hautaise / Hauteville-sur-Mer

10 Avenue de l’Aumesle

Ouvert au public du jeudi au samedi de 14h à 18h

Le dimanche de 10h à 17h

Les photographies, les images cinématographiques et la vidéo sont partie intégrante de nos mémoires, collectives et individuelles. Une abondance qui finit par semer le trouble entre représentation du réel et souvenir de ce qui a été vu de nos propres yeux. 
Qu’en est-il des documents photographiques ? Quelle place ont les photographies de famille dans la construction de nos mémoires ? Comment la photographie documentaire vient-elle se superposer à nos histoires ? A notre Histoire ?

HD_09A02911.jpg

30.10 > 12.11.2021
CAN'T TAKE MY EYES OFF YOU MILENA / Hervé Dez et Pablo Fernandez

Quel récit collectif transmettre ? A partir de quels documents photographiques ? Parcours en 3 chapitres en ex-Yougoslavie. 

 

Quelle image donner à une ville minière et industrielle de Serbie qui a vécu les transitions de l’après-guerre?

 Il y a 30 ans, à l’été 1991, débutait la guerre en Croatie. 10 ans après la fin de ce conflit armé qui signa l’éclatement de la Yougoslavie, les photographes Hervé Dez et Pablo Fernandez  se rendent à Bor, ville industrielle de Serbie et participent à plusieurs expositions et résidences artistiques. De 2003 à 2012, sous l’impulsion de Dragan Stojmenovic de la Bibliothèque Populaire de Bor, ils s’associent au projet de (re)documenter et de (re)présenter cette ville multiculturelle à ses habitants, après tant d’années d’épuisement collectif. 

L’exposition Can’t take my eyes off you Milena est une plongée dans la ville, dans ses archives photographiques (issues de la bibliothèque de Bor), mais aussi au plus près des habitants à travers une vidéo « Mi smo Bor » (Nous sommes Bor) ainsi que dans les annotations laissées sur un carnet de photos (« Melankolija srece »).

 

Que reste t-il dans nos mémoires de spectateurs du surgissement de l’événement qu’a été cette guerre « au cœur de l’Europe » ? 

(Tirages réalisés à partir de captures de vidéo des JT de 1991 à 1999 sur les guerres yougoslaves )

 

Enfin, que reste t-il de la mémoire des victimes ? Des pièces à conviction ?

( Tirages réalisés à partir des comptes rendus des procès du Tribunal international de la Haye pour les conflits yougoslaves, des documents photographiques versés au titre de pièces à conviction et de captures d’images d’un reportage sur le camp d’Omarska en Bosnie diffusé par France 3 en août 1992 - Images réalisées  par Y. Williams  pour ITN ).

 

Cette exposition a reçu le soutien de la Région Normandie.

red01.jpg
ms01.jpg

13.11 > 28.11.2021
RED / Emma Case

La mémoire collective de Liverpool à travers celles des fans des Reds.

On les appelle les « Reds », ils sont les joueurs du célèbre club de football anglais, le Liverpool Football Club, fondé à la fin du XIXe siècle. Il y a une immense fierté et une gloire certaine à faire partie de cette famille du football de Liverpool et c’est ce que la photographe britannique Emma Case nous présente dans cette exposition RED, dédiée aux supporters du club. Portraits, interviews et souvenirs inédits, les fans ne manquent ni d’esprit et encore moins de générosité. 

Projet réalisé dans le cadre de “A city through its people “ à l’ Open Eye Gallery de Liverpool.

13.11 > 28.11.2021

MEMOIRES SENSIBLES /  Mélanie Dornier 

Dans le cadre d’une résidence artistique Culture Santé (ARS-DRAC) produite par le Centre Régional D’art Contemporain 2 Angles, Mélanie Dornier a rencontré au sein de cinq EHPAD du GHT Les Collines de Normandie une quarantaine de résidents. Venus se confier sur cette question unique :”Comment c’était avant?”, ils ont participé à ce collage visuel et textuel sur la mémoire réalisé par l’artiste avec la collaboration de la graphiste Julie Gallet.